Notre Représentation Du Monde Et Nos Croyances

Comment construisons-nous notre perception du monde (2) – Comment changer une croyance ?

Comme nous l’avons vu précédemment, agir sur nos croyances, c’est changer de vie.

«Ils peuvent parce qu’ils croient pouvoir.»
Virgile

Maintenant, voici une méthode pas à pas pour changer facilement et durablement une croyance.

La programmation neurolinguistique nous donne des méthodes intéressantes pour contrecarrer nos croyances inhibitrices. Plus récemment, les neurosciences nous offrent des outils encore plus puissants qui nous permettent de nous débarrasser de croyances limitantes profondément enracinées en stimulant nos quatre cerveaux :

  • le cerveau gauche : celui de l’ordre, de la logique et de la linéarité;
  • le cerveau droit : celui qui aime considérer les choses, imaginaire, intuitif;
  • le cervelet : siège du mouvement.
  • le cerveau médian : le siège des émotions.

C’est un travail en profondeur que nous vous invitons à faire avec un spécialiste de l’accompagnement formé à ces techniques.

Mais vous pouvez obtenir d’excellents résultats, dès maintenant, en vous construisant des croyances positives. Pour cela, nous vous proposons la méthode suivante :

  1. Déterminer une de vos croyances limitantes puis posez-vous les questions suivantes :

  • Quels sont les avantages cette croyance, même négative ?
  • Que vous permet-elle de faire, de réaliser, de gagner ?
  • D’un autre côté, quels sont les inconvénients ou les risques qu’elle vous permet d’éviter ?
  • Mais aussi, quels sont les inconvénients de cette croyance ?
  • Que vous empêche-t-elle de faire, de réaliser, de gagner ?
  • De quels atouts (compétences, connaissances, savoir-faire, talents ou aptitudes) empêche-t-elle le développement ?
  • Cette croyance est-elle vraiment personnelle ou est-elle transmise (et par qui et pourquoi )?

 

  1. Déstabilisez cette croyance : quelles sont les preuves concrètes en faveur de celle-ci ?

  • Cette idée m’appartient-elle vraiment, est-elle encore d’actualité ?
  • Cette conviction est-elle la plus appropriée à la situation ?
  • Est-ce que je crois vraiment à cela ?
  • Est-ce que cette idée peut vraiment m’aider à vivre mieux ?
  • Comment pourrais-je m’y prendre mieux ?
  • Pourrais-je réagir autrement ?
  • Est-ce réellement la seule façon d’interpréter ce qui se passe ?
  • Qu’est-ce qui m’empêche de … ?
  • Que se passerait-il si … ?

 

  1. Déterminez une croyance ressource en lieu et place

Ecrivez une croyance qui non seulement n’aura aucun impact négatif sur vous mais surtout qui va booster au maximum votre motivation, votre estime de vous, votre état émotionnel…

 

  1. Installer la nouvelle croyance

Toute croyance s’installe par la répétition. C’est de cette manière que s’est installée la croyance « limitante » et pour que la nouvelle prenne le dessus elle doit suivre le même chemin.

Pour cela, veuillez la copier 100 fois ou mieux la copier 10 fois pendant 21 jours.

Et puis, amusez-vous à rechercher des preuves de votre nouvelle croyance, cela permettra de renforcer son impact.

 

A vous d’agir

Vous avez appris à identifier une vraie croyance « limitante », à la détailler, la mettre en perspective, en détailler les messages, les bénéfices et les inconvénients.

Dans un deuxième temps, vous savez la challenger, la déstabiliser et induire des solutions de remplacement.

En complément, nous vous proposons d’adopter un rituel positif : celui de la « Tour de Pise ».

Posez-vous la question : « De quel côté penche t’elle ? »

La question peut sembler sotte pourtant tout est une question de perception.

Cela dépend de quel côté vous la regardez.

Il en va de même pour la réalité et vos croyances qui en sont la base : « cela dépend comment vous la regardez ».

 

Vous pouvez créer votre réalité fourmillant de croyances positives.

La prochaine fois vous rencontrez un problème, interrogez-vous :

«Est-ce la seule façon de considérer ce problème ? »

« Ne serait-ce que par jeu, pourrais-je trouver d’autres manières de l’aborder ?»

 

Votre première action est sans doute d’apprendre à vous arrêter sur vos croyances, de les mettre sereinement et régulièrement en perspective et de vous poser la seule question qui vaille :

« Est-ce que cette pensée est bonne pour moi ? »

 

Si la réponse est non, vous savez quoi faire !

 

 

Photo credit: Luigi_Alesi via Visual Hunt / CC BY-NC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fringilla et, felis consequat. sit in Phasellus