L'optimisme En Toutes Circonstances

L’optimisme : Profitez de ses bienfaits en toutes circonstances.

Dans notre culture occidentale en manque d’espoir, près de trois Français sur quatre se déclarent pessimistes. La France possède le triste record de la consommation de neuroleptiques. Dans cette situation inquiétante, l’optimisme s’avère une quête de plus en plus nécessaire et répandue.

La littérature consacrée à ce thème abonde et les études se multiplient pour démontrer les bienfaits de l’optimisme. Et ce, à tous les niveaux :

Les bienfaits de l'optimisme

• la gestion du stress
• la santé et la longévité de vie ;
• les relations interpersonnelles ;
• la persévérance ;
• la motivation ;
• l’obtention de résultats et la réussite ;
• et le confort émotionnel.

 

Mais qu’est-ce que l’optimisme ?

Parmi les nombreuses définitions que l’on peut trouver à son sujet, nous retiendrons que l’optimisme est d’abord une perception des évènements basée sur une confiance en l’avenir, une volonté d’utiliser ses compétences en vue d’une solution plus avantageuse ou d’un meilleur résultat et une facilité naturelle à relativiser les circonstances défavorables.

L’optimisme est aussi un art de vivre qui consiste à parier sur ce qui fonctionne, à ouvrir le champ des possibles pour devenir un créateur de situations positives et à reconnaître ses mérites et s’attribuer ses victoires.

L’optimiste a donc la faculté d’interpréter différemment une situation désagréable, de lui attribuer une signification plus porteuse et de modifier le scénario pour le rendre plus constructif.

Êtes-vous une personne optimiste ?

Les évènements sont identiques pour chacun. Par contre, l’optimiste sait interpréter différemment une situation désagréable, lui attribuer une signification plus porteuse et modifier le scénario pour le rendre plus constructif, plus porteur de sens.

Pour y parvenir, sa psychologie se distingue à trois niveaux :

• la causalité,
• la stabilité
• et la globalité.

La causalité

Nous sommes toujours responsables de nos actes mais nous ne pouvons pas toujours être garants des résultats. L’optimiste accepte la responsabilité de ses erreurs afin de prendre le pouvoir de s’améliorer mais ne l’étend pas aux circonstances extérieures.

S’il prend ses responsabilités face à ses défaillances, l’optimiste sait également s’attribuer ses victoires. Il ne prétend pas qu’elles appartiennent (exclusivement) aux autres, aux coïncidences ou à la chance.

La stabilité (la permanence)

L'optimisme - Rien n'est permanent citation ChaplinL’optimiste aura tendance à considérer une difficulté comme exceptionnelle alors que les évènements positifs seront considérés comme potentiellement permanents. Par exemple, l’optimiste pourrait croire qu’il est né sous une bonne étoile mais pas en la malchance. Pour lui, la roue tourne et la vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain. Même en cas de coup dur, il continue à croire en des jours meilleurs. Et de fait, il rebondit rapidement après des problèmes.

La globalité (la généralisation).

Les personnes optimistes fournissent des explications universelles aux évènements positifs ainsi que des explications spécifiques aux évènements négatifs. Ainsi, elles ne croient pas que l’évènement favorable n’est spécifique qu’à un seul domaine ou tout à fait exceptionnel. Au contraire, elles souscrivent à l’idée de l’enchainement en série. De ce fait, il leur est aisé de persévérer lorsqu’elles obtiennent leur premier succès.

En ce qui concerne les moments délicats ou douloureux, l’optimiste fait la distinction entre ses domaines de vie. Peut-être qu’à tel niveau c’est compliqué en ce moment mais qu’en est-il dans les autres domaines. Une contrariété dans un département n’est pas représentative des autres départements et ne devrait pas les contaminer.

Selon Martin Seligman, ces deux points sont déterminants dans la distinction entre optimistes et pessimistes qui auront une interprétation totalement différentes. Ainsi les pessimistes, à l’inverse des optimistes, sont « des individus qui fournissent des explications temporaires et spécifiques auxréussites et des explications permanentes et universelles aux difficultés. Ils ont tendance à s’effondrer sous la pression, à la fois pour longtemps et dans de multiples situations, et se remettent rarement en route. »

Évaluez votre niveau d’optimisme

Elever votre niveau d'énergie

Afin de mieux évaluer votre niveau d’optimisme, la référence est le « Test d’Orientation Vitale » (en anglais « Life Orientation Test » LOT-R). Ce petit quiz simple de 10 questions élaboré par deux chercheurs américains (Charles S. Carver et Michael F. Scheier) vous permettra de jauger la dimension optimiste de votre personnalité.

Vous pouvez le télécharger ici.

 

Comment garder votre optimisme dans les moments délicats ?

1° Soyez prudent(e) avec la signification que vous accordez aux évènements.

Si vous ne pouvez changer l’évènement, vous pouvez par contre en modifier le scénario. Concrètement, prenez l’habitude

• de vous concentrer sur les zones sur lesquelles vous avez un pouvoir de changement au lieu de ruminer sur ce que vous ne pouvez pas changer, l’objectif étant de passer rapidement à l’action.

• D’identifier sur les opportunités, même si elles semblent inexistantes. Dites-vous qu’elles sont présentes mais juste mal emballées et présentées.

• D’éviter les généralisations négatives en terme de temps et d’espace. Par exemple, n’associez pas les mots « toujours » à des circonstances négatives et des « jamais » à une perception positive. L’inverse, par contre peut servir de renforcement positif. Vous avez tout intérêt à bannir des phrases du type « Je n’ai jamais de chance. On ne m’écoute jamais (d’ailleurs, qui est-ce « on », est-ce tout le monde ?) … ».

Ne dites pas « Il m’arrive toujours de accidents. C’est toujours la même chose avec cette personne, il est impossible de discuter. Je me sens toujours mal à l’aise avec lui/elle, … » Par contre, pourquoi ne pas prétendre que vous trouvez toujours une solution ou que tout finit toujours par s’arranger 😉

• De rechercher l’exception positive. Pourquoi le nombre de millionnaires ne cesse de croître alors que la « crise » sévit depuis des années ? Pourquoi telle entreprise se développe dans un secteur en perte de vitesse ? Ou, pourquoi telle personne sans diplôme, sans argent, sans réseau devient libre financièrement en 5 ans ? …

2° Recherchez l’ « avantage décalé »[1].

Tous les inconvénients que vous explorez aujourd’hui peuvent, si vous en prenez la responsabilité, se transformer en avantage à long terme A court terme la difficulté vous pousse à sortir de votre zone de confort et vous dépasser encore plus. Ce renforcement de votre détermination a de fortes chances d’être reconnu ultérieurement et de vous ouvrir des portes.

3° Soyez conscient(e) de vos points forts et appuyez-vous sur ceux-ci, non sur vos faiblesses.

Faîtes de même avec l’entourage que vous vous êtes créé et le monde dans lequel vous vivez. Il est plein de ressources et à tant à vous offrir. Il n’attend que votre appel. Quand à vos faiblesses, elles font partie de votre unicité, ne les combattez pas à tout prix !

4° Raisonnez en termes de solutions, distinguez les leviers et les possibilités d’utiliser vos compétences.

5° Ne vivez pas en réaction aux circonstances mais en création de la vie de vos rêves.

Rendre chaque jour une belle journéeDevenez un alchimiste et transformez les circonstances en opportunités, en or. Créez du positif et de l’enthousiasme dans votre quotidien et celui de vos fréquentations. Agissez en étant assuré que la répétition de petits pas crée de grandes choses.

Ce n’est pas la réalité qui vous limite mais l’image que vous vous en faîtes.
L’optimiste a donc la faculté d’interpréter différemment une situation désagréable, de lui attribuer une signification plus porteuse d’espoir et de joie et de modifier le scénario pour le rendre plus constructif afin de pouvoir agir.

Nous invitons à saisir ce pouvoir et laissons le mot de la fin à Franck Martin :

« Ce n’est pas la réalité qui vous limite, mais bien l’idée que vous vous en faites. Vous ne pouvez pas changer les faits, mais vous avez le choix de l’interprétation que vous allez en faire. Choisissez d’opter pour ce qui vous booste, vous rends libre, vous permet le plus de choix et cadre avec vos objectifs. »

Sources :

Vivre – La psychologie du bonheur, Mihaly Csikszentmihalyi
Eloge de l’optimisme : Quand les enthousiastes font bouger le monde, Philippe Gabilliet
La force de l’optimisme, Martin Seligman
Le secret de l’optimisme, Laurence Shorter
Optimistes ! 20 règles d’or pour voir la vie en rose, Franck Martin

[1] L’avantage décalé, David Laroche – WakeUpCalls #101

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

b766c19a88c1c8c8f140a9e9924caa6dPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP