Séance de coaching 13 – Augmenter sa satisfaction

« La satisfaction est la différence entre les résultats et les attentes » voilà ce que je retiens de la première partie de la séance.

Jean-Yves m’a expliqué que si mes résultats ne sont pas satisfaisants, ou trop peu satisfaisants cela dépend peut-être des attentes que je me suis fixées au départ.

Mais les attentes sont subjectives ! Si celles-ci sont inadaptées au départ, cela fausse tout à l’arrivée et cela peut m’empêcher d’être contente d’un résultat seulement parce que je m’attendais à autre chose.

La satisfaction est la différence entre les résultats et les attentes.

Je donne un exemple plus concret, j’ai commencé à travailler avec mon  premier client payant.  Ce qui est une victoire en soi, il m’a payé plusieurs séances d’avance ce qui prouve sa confiance et son implication.  Après notre séance, je n’étais pas satisfaite de mon coaching. Je voulais avoir fait mieux.  Ce qui ne veut tout simplement rien dire de concret ! Du coup je n’ai pas célébré le fait qu’il s’engage avec moi, je n’ai pas célébré mon premier client régulier, je n’ai pas célébré qu’il me paie, je n’ai pas entendu qu’à la fin de la séance, lui était très satisfait.

Nous avons discuté de cela pendant ma séance de coaching avec Jean-Yves et c’est vrai que mes attentes de départ sont si élevées, je recherche une perfection inatteignable d’où mon insatisfaction constante ! C’est un problème récurrent chez moi, mais en prendre conscience encore une fois sous une autre forme a été comme une sorte de déclic. Voilà pourquoi j’ai du mal à célébrer et à être satisfaite de mes avancées : mon intention de départ est trop grande ! Celle-ci doit être différente, tout simplement  « faire du mieux que je peux ! ». J’ai entendu beaucoup de fois cela (notamment dans les Quatre accords toltèques).  Mais je ne réalisais pas l’impact que cela avait. Si je fais de mon mieux, quoi qu’il arrive, je serais satisfaite. Et au lieu de me flageller, je chercherai à m’améliorer mais dans le bien-être.

A la recherche de l’amélioration constante et non de la perfection.

Encore un point clé de l’évolution et la réussite intelligente à mon avis.

Cette prise de conscience est majeure pour la suite de l’aventure entrepreneuriale et même pour tout dans la vie. J’ai mis cette nouvelle façon de penser en pratique dès la séance suivante avec mon client (mon intention était tout simplement de l’aider et de faire de mon mieux).  Et la magie a été au rendez-vous ! Le coaching a été puissant. J’ai revu mes attentes de départ « à la baisse » tout simplement en mettant une intention bienveillante et atteignable. Satisfaction assurée, cela m’a donné beaucoup d’énergie et m’a donné l’envie de faire de mon mieux et de donner le meilleur de moi-même pour les séances suivantes.

L’excès nuit en toute chose !

Nous avons ensuite parlé des qualités, Jean-Yves m’a expliqué que toutes les qualités sont « bonnes à avoir » mais lorsque l’on rajoute le mot TROP devant la qualité, celle-ci devient négative. C’est bien d’être « gentil » mais être « trop gentil » peut devenir néfaste. Idem pour tous les traits de caractères.

« Ce qui nuit est l’excès en toute chose » voilà la deuxième phrase sage à retenir de cette séance de coaching.

Dans mon cas, par rapport à la séance précédente, je ne dois pas nier ma gentillesse naturelle, il faut juste que j’arrive à trouver l’équilibre entre la gentillesse (agir avec bonté et amabilité) et le fait d’obéir par conditionnement aux désirs des autres même si cela ne me convient pas en croyant que c’est être gentil.

Cette subtilité a toute son importance car encore une fois c’est un point clé pour mon évolution personnelle. Je n’ai pas à changer ma nature/mon identité mais juste à redéfinir les choses. Bravo à mon coach car grande prise de conscience sur mon comportement causé par une confusion de définition.

A chacun ses références …

Il est donc primordial de prendre le temps de définir ce que sont les choses qui construisent notre vie par nous-même et ne pas poursuivre les schémas enseignés sans se poser de questions. Pour être plus claire, la définition que l’on m’avait apprise de la gentillesse était obéir aux ordres des autres, ce qui créait une contradiction en moi. Maintenant que les termes sont redéfinis, je peux continuer à être gentille sans obéir aux ordres des autres et donc me permettre de dire non sans me sentir coupable.

Définir les mots, les concepts selon chacun est donc très important !

Obtenir des résultats concrets et satisfaisants

Pour finir, dans la 3ème partie du coaching, nous avons parlé des résultats que je veux obtenir pour les séances qu’il nous reste. Nous avons jusqu’à maintenant déblayé le terrain si je puis dire (travailler sur les croyances, les peurs, les habitudes,…) et maintenant que je me sens parfaitement alignée, nous passons à l’action massive !

Mon homework est de trouver l’objectif que je veux  atteindre d’ici juin qui me fasse vibrer. Pour ainsi établir un plan d’action pour les trois prochains mois, à décortiquer étape par étape afin de mesurer les avancées/résultats et réadapter la stratégie au fur et à mesure.

Passer à l’action concrète me challenge un peu mais c’est le but !!! Donc très heureuse car je suis prête et je veux des résultats !

Ma décision est prise : Je souhaite d’ici cet été trouver 10 clients réguliers !

Curieuse de voir comment je vais y arriver mais l’échec n’est pas une option dit-on ! 😉

Sonia

 

 

Confidence du coach : « La satisfaction est la différence entre les résultats et les attentes »

Jean-Yves

876674509588db22e9b6f7a6348c8982CCCCCCCCCCCCCCCCCC