skip to Main Content
Améliorer Votre Communication Et Vos Relations.

Améliorer votre communication et vos relations.

L’importance de bien communiquer et des relations de qualité.

La qualité de nos relations est au cœur de notre épanouissement.  C’est ce que révèle l’étude d’Harvard sur le développement humain, la plus longue étude réalisée au sujet du bonheur.  L’empathie et notre capacité à savoir bien communiquer sont essentielles à ces bonnes relations.

Au niveau professionnel, les relations sont non seulement une source d’épanouissement mais également de motivation.  Les relations entre collègues : solidarité au sein de l’équipe, saine émulation et sentiment d’appartenance et avec les managers : feedback, reconnaissance, respect, valorisation sont autant de facteurs qui influencent notre qualité de vie au travail.

Améliorer votre communication et la qualité de vos relations est donc capital pour vous permettre de vous réaliser.

Au cours des prochains articles, nous allons vous proposer des outils pour

  • Développer votre empathie
  • Connecter aux autres et développer votre intelligence relationnelle
  • Prévenir ou sortir d’un conflit
  • Exprimer vos besoins et vos limites en vous respectant ainsi que votre interlocuteur, notamment par l’utilisation de la communication assertive (non violente)
  • Influencer (ce qui est différent de manipuler) et persuader.

 

Les bases d’une bonne communication.

Communiquer, c’est mettre en commun.

Dans toute relation, il y a trois composantes : moi, l’autre et le canal relationnel qui peut être symbolisé pour une écharpe ou un ruban.

Chacun est responsable de son bout du ruban, de ce qu’il envoie et de sa réaction à ce qu’il réceptionne.

Chaque relation nécessite d’être entretenue et nourrie régulièrement en tenant compte des

  • attentes liées aux besoins de chacun
  • apports que chacun décide de partager
  • zones d’intolérance ou limites de chacun.

Par ailleurs, utiliser des mots du canal de communication de l’autre (auditif, visuel ou kinesthésique) créera un excellent rapport et vous permettra de mieux vous comprendre.

Calibrer l’état émotionnel de votre interlocuteur permettra de repérer s’il est bien dans un état propice à l’échange.  Nous avons tous vécu ces moments où nous avions juste envie d’avoir la paix alors que notre conjoint ou un enfant nous demande avec insistance telle ou telle chose.  Rappelez-vous ce que vous avez ressenti et vous comprendrez aisément l’importance d’être attentif, à votre tour, à l’état émotionnel dans lequel se trouve votre interlocuteur.

 

Dans un prochain article, nous développerons comment communiquer dans le respect de vous-même et de votre interlocuteur.

 

Quelques principes pour enrichir vos relations.

Voici quelques principes simples qui favorisent une relation saine et épanouissante.

Apprendre à se respecter

Ne laissez pas l’autre parler « sur vous »,  c’est-à-dire ce qui serait bien ou non pour vous, ce que vous devriez faire ou non. Et surtout, ne vous laissez personne vous définir.

Par ailleurs, vous n’êtes pas vos comportements, ni vos erreurs.

Plus vous aurez défini qui vous voulez être, moins vous serez influencé par les avis extérieurs.  Votre identité vous appartient, à vous seul.

Accepter ses responsabilités et sortir de la victimisation.

Rappelez-vous que nous sommes chacun responsable de notre bout du ruban relationnel.

Accepter cette part de responsabilité, c’est accepter son pouvoir de faire évoluer une situation.  Par contre n’essayez pas de changer l’autre, tout changement commence par soi.

«Vous n’êtes pas toujours responsables de ce qui vous arrive mais vous êtes toujours responsables de ce que vous en faîtes. » Jacques Salomé

Apprendre à rester fidèle à soi

Etre fidèle à soi c’est apprendre à accepter et accueillir les messages positifs qui apportent et accroissent « vivance », énergie, confiance en soi, amour de soi et plaisir d’être.

Jacques Salomé définit la « vivance » comme  » ce rayonnement, cette lumière intime qui nous habite et qui émane de nous à certains moments de notre vie. C’est la vivance qui nous permet d’affronter, en les éclairant de l’intérieur, les zones d’ombres et de conflits qui se meuvent silencieusement en nous et qui déclenchent parfois beaucoup d’incohérences, de malaises ou d’inconfort. C’est la vivance qui nous fait mieux ressentir nos émotions, nos sentiments, les élans du cœur, l’enthousiasme qui nous traversent dans la rencontre du beau et du bon. »

A contrario, il est important de ne pas accepter ou pire se laisser envahir par les messages négatifs et/ou toxiques.  Ce qui l’autre dit de moi lui appartient.  Si nécessaire, il y a lieu de prévoir la restitution symbolique de ces messages à leur expéditeur : « Ce n’est pas bon pour moi, cela t’appartient ».

Faire le pari de la sincérité dans le respect de l’autre.

Etre fidèle à soi, c’est aussi savoir dire non quand c’est nécessaire ou écologique pour soit afin que chaque oui soit un vrai oui, avec le niveau d’engagement qu’il induit.

Il s’agit ici d’exprimer ses limites, ses besoins, tout en respectant l’autre, en s’exprimant avec assertivité.

Favoriser la coopération ou les rapports gagnant-gagnant.

Les relations se bâtissent dans la durée.  Pour cela, chacun doit pouvoir grandir à l’intérieur de celles-ci.

 La règle du 1 + 1 = 3

C’est-à-dire que la réalisation du projet ou de l’objectif commun dépasse les apports individuels.

Pour cela, il est souhaitable parfois de refuser les compromis ou chacun fait des concessions et dès lors se sent perdant et de privilégier la recherche, ensemble, d’une solution qui transcende les attentes particulière et offre une réponse dans laquelle chacun se sente gagnant.

 

L’application de ces cinq principes ne peut qu’enrichir toute relation.

Et retenez que communiquer c’est partager.  Alors, soyez pleinement présents dans cet instant de partage.

Et je laisserai le mot de la fin à J.M.G. Le Clézio

 “Je n’ai jamais cherché que cela en écrivant : communiquer avec les autres.”

Back To Top
non venenatis et, elit. at ut risus. id mi, ipsum libero. id,