skip to Main Content
Comment Construisons-nous Notre Représentation Du Monde – Comment Changer Cette Perception ?

Comment construisons-nous notre représentation du monde – Comment changer cette perception ?

C’est bien connu le doute conduit à la peur, alors que l’espoir donne de l’énergie et de la confiance.

Mais qu’est-ce qui fait la différence entre les personnes qui doutent et celles qui, au contraire, cultivent l’espérance jusqu’à la réussite ?

C’est leur état d’esprit, la façon dont ils organisent leur manière de penser. Et plus particulièrement les pensées qu’ils vont considérer comme « vérité », ce qu’on appelle une croyance.

Nos croyances forgent nos convictions puis nos certitudes et définissent, in fine, notre réalité.

Toutes ces idées qui sont les nôtres et que nous considérons comme la vérité vont déterminer la façon dont nous nous représentons le monde. Ce système de croyances va induire nos humeurs, nos sentiments, nos émotions. Qui a leur tour, vont se traduire par nos attitudes et nos comportements, nos expériences et in fine notre réalité.

La plupart de nos croyances sont transmises sous la forme de règles et/ou de valeurs. Les autres sont la conclusion de nos expériences personnelles.

Nous avons des croyances sur tout : le passé, le présent et le futur, la vie et la mort, le temps qu’il fait et la couleur du ciel, sur les gens qui nous entourent, sur l’éducation, le couple, la religion, le sport, la politique, la santé…

La majorité de nos croyances sont neutres; c’est-à-dire qu’elles n’engendrent pas d’implication émotionnelle. Que certains considèrent que ma chemise tire vers le rose, le violet ou le mauve ne va pas avoir un impact dans nos vies.

En revanche, certaines de nos croyances nous freinent, nous entravent, nous limitent, nous sclérosent ou même nous inhibent. Combien d’enfants se sont entendus dire : « Les maths ce n’est pas pour toi ! » ? Et, en tant qu’adulte, combien ont cultivé cette idée « Je suis nul dans tel ou tel domaine » ou pire ont adopté une assertion de nullité globale ?

Heureusement, rien n’est définitif et nous pouvons remplacer nos croyances !

Nous avons tous subis des critiques péremptoires mais souvent, il faut bien reconnaître, nous en sommes faits l’écho, le relais puissant. La répétition de ce type de jugements installe une croyance. En refusant de nous rebeller contre ceux-ci, notre acceptation est au cœur du problème. Dès lors, tout ce que consciemment et inconsciemment nous allons entendre, lire, ressentir et penser pendant la journée aura pour objet de confirmer cette croyance. C’est ce que nous confirment aujourd’hui les sciences cognitives. Nous devenons les agents de notre propre cycle infernal. Cela impacte notre motivation, notre confiance en soi, notre relation aux autres et notre représentation du monde.

Une croyance est auto réalisatrice.

Construire un système de croyances porteuses favorise la réussite.

Adopter ou conserver une croyance, c’est avant tout un choix.

Le choix d’en faire un élément systémique positif et dopant afin qu’elle pour qu’elle devienne notre première ressource.

Le choix également de refuser tout ce qui nous limite.

Agir sur nos croyances c’est déjà changer sa vie !

Souvenez-vous des publicités pour Dove …

Changer une croyance limitante en croyance positive, c’est se donner la possibilité de vivre des émotions positives, d’engranger des expériences constructives, de se fabriquer une mémoire heureuse, faire le plein d’énergie et osée entreprendre !

 

Alors comment faire ?

C’est ce que nous verrons dans notre prochain article.

Notez les croyances que vous aimeriez changer et à très bientôt …

 

 

Photo credit: Luigi Alesi via Visual Hunt / CC BY-NC

Back To Top
sit eleifend id vel, leo. risus.